Recruter en phase d’hypercroissance

Votre business est en très forte croissance ? Félicitations ! Il va donc falloir renforcer vos équipes et cela peut être un peu intimidant lorsque l’on doit recruter et onboarder beaucoup de collaborateurs rapidement. Vos (futurs) salariés sont votre plus grand atout. Il est donc d’autant plus important de les recruter avec soin. Voici donc nos 4 conseils pour recruter les meilleurs talents en phase d’hypercroissance :

 

1) Soyez exigeants

Il est parfois tentant de faire des concessions sur vos critères afin de recruter rapidement (notamment quand votre équipe croule sous le travail et que vos clients, de plus en plus nombreux, ont de plus en plus d’attentes). Aussi tentant que cela puisse l’être, TENEZ BON !

Recruter la mauvaise personne pourra avoir un impact négatif sur votre business, votre équipe ou votre image de marque (vous perdrez à la fois du temps mais également de l’argent – le coût financier d’un mauvais recrutement étant, vous vous en doutez, très élevé). 

Cela vaut donc vraiment le coup de prendre votre temps lorsque vous recrutez (même en période d’hypercroissance).

 

 

2) Soft skills first !

Soyez d’abord attentifs à l’attitude, la personnalité, le comportement, la motivation avant de regarder les compétences techniques d’un(e) candidat(e). Il est toujours possible de faire monter (rapidement) en compétences une personne pleine de bonne volonté tandis qu’il est beaucoup plus dur (voire impossible) de faire évoluer le caractère. En période d’hypercroissance, il est d’autant plus nécessaire de rechercher des candidats qui soient capable de faire preuve d’esprit d’équipe, de motivation et de souplesse afin qu’ils puissent s’adapter rapidement à des situations en constante évolution.

Vos futurs employés devront par exemple être prêts à aider leurs collègues même si cela ne fait pas partie de leur scope ou encore faire preuve d’esprit critique et être capable de prendre des initiatives. Ce type de comportements peut s’apprendre mais cela prend du temps – temps que vous n’avez pas forcément en cette période de forte croissance. 

Les soft skills sont très difficiles à évaluer lors d’un entretien. Voici cependant quelques idées :

  • Exposez au candidat les challenges auxquels vous devez faire face en cette période de croissance rapide. Demandez-lui quelles sont les soft skills qui sont selon lui/elle les plus importantes pour répondre à ces problématiques.
  • Recherchez des candidats qui ont idéalement déjà pu vivre ce genre de situations. Comment ont-ils/elles fait, réagi, trouvé des solutions ?
  • Demandez des références aux candidats et vérifiez ces points / attitudes lors de la prise de référence.
  • Essayez de projeter un maximum les candidats, donnez des détails sur le type de problématiques que vous rencontrez régulièrement et demandez-leur comment ils envisageraient d’y répondre en vous rejoignant.
  • Organisez un entretien avec plusieurs personnes de votre équipe, demandez-leur de se concentrer uniquement sur les soft skills importantes (que vous aurez pu définir ensemble) et faites une mise en situation avec les candidats.

Et souvenez-vous : l’attitude est primordiale, surtout lorsque tout le monde doit mettre la main à la pâte pendant une période de rush.

 

 

3) Concentrez-vous sur l’essentiel

Comme nous l’avons dit plus haut, il est extrêmement important de vous concentrer sur l’essentiel lors d’un recrutement. Le mouton à 5 pattes n’existe pas. Il est d’autant plus important de vous poser les bonnes questions, par exemple : 

  • Est-il nécessaire que les candidats que vous recherchez soient diplômés spécifiquement d’un type d’école / de formation ?
  • Pourquoi recruter absolument un Bac+5 ?
  • Une personne autodidacte avec de bonnes expériences professionnelles / projets personnels ne pourrait-elle pas être très douée (voire meilleure) qu’une personne diplômée d’une grande école ?
  • Le télétravail est-il vraiment un frein ? De plus en plus de candidats cherchent des postes en full remote. Cela vaut-il vraiment le coup de passer à côté ? Les évènements récents ont fait réaliser à beaucoup d’entreprises qu’il est tout à fait possible de très bien travailler à distance.

Ne passez pas à côté d’excellents candidat(e)s !

 

 

4) Apprenez à déléguer !

Dans les petites structures, les fondateurs sont souvent impliqués dans tous les processus de recrutement et c’est bien normal. Mais au fur et à mesure que la société se développe, cela devient de plus en plus chronophage et il est parfois difficile de rester réactifs face à des candidats qui sont souvent sur-sollicités. Apprenez à vos équipes à recruter, à se poser les bonnes questions et à être en mesure de décider et d’assumer leurs décisions (ce qui est parfois difficile pour les collaborateurs peu habitués à recruter).

Si votre volume de recrutement est vraiment important, n’hésitez évidemment pas à constituer une équipe de Talent Acquisition Manager / RH ou à nous confier des missions de recrutement 🙂

Vladimir

Vladimir

Founder

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Découvrez nos autres articles